Et tu croyais parler français ?

Après deux ans de cours de français– dont quelques 6 mois à l’Alliance Française-, tu crois être préparée pour venir en France. Erreur ! Tu arrives à ta première soirée avec ton « petit accent » et la première chose qu’ils te demandent : – T’es espagnole ? – Non, colombienne. – Ah ! Donc espagnole.

La ‘teuf’ commence et du coup, un ‘mec’ ‘relou’ s’assoie juste à côté de toi. Un vrai ‘beauf’ qui ‘se la pète’ d’être ‘beau gosse’ mais qui, pour toi, est un ‘tarré’ ‘beauloss’. ‘Vachement rébou’, il commence à te ‘tchacher’. – Ben… t’es ‘coquine’ toi. Comment tu t’appelles ? – Ben… je viens d’oublier mon français !

T’essaies de t’échapper, tu l’entends murmurer « mais elle est zarbie cette nana !! » mais tu t’en ‘fiches’ (ça craint de trouver des ‘mecs’ comme ça). Tu continues ton ‘TAF’, qui consiste à boire des coups  pour essayer de t’intégrer (mais pas autant afin d’éviter la ‘gueule de bois’ le lendemain) et tu connais les ‘colocs’ de la fille qui a organisé ce ‘bordel’. Le ‘iench’ qui habite avec eux est celui qui t’attire le plus. – Qu’est-ce qu’il est ‘chou’ ! , tu te dis. – Mais non !! Il faut que je parle en français !!!

T’entends des éclats de rire. Tu te demandes d’où ils viennent… – Mais qui est ce ‘mec’, c’est mortel ! – il est ‘ouf’! – Il est ‘grave bien’, c’est un cas !!! Voilà, t’as trouvé la source : comme ‘d’hab’, dans toutes les ‘colocs’ il y a un ‘clown’ et celle là n’échappait pas à la règle! T’essaies de suivre ses ‘feintes’ mais cela demande trop d’effort car, tout comme  la calèche de ‘cendrillon’, après minuit, la partie de ton cerveau destinée aux langues étrangères commence à se bloquer et se transforme en citrouille.

Petit à petit, tout devient un nœud de sons et de bruit dans ta tête. Et pour compléter, le voisin frappe à la porte et menace d’appeler les ‘flics’. – C’n’est pas vrai ! Il ‘cause’ toujours mais les ‘keufs’ n’arrivent jamais. T’inquiète ! , ils te disent.

Du coup, ça te ‘saoule’ de ne rien comprendre et tu décides de te ‘barrer’. Tu fais un petit « débrief » de ta première sortie par rapport à ce que t’avais appris avant ton voyage. Ben… c’est ‘n’imp’ !! Et tu croyais parler français ?

Ver también Estudiar en Francia: ¿Por qué sí y por qué no?

6 thoughts on “Et tu croyais parler français ?

  1. c’est rigolo de tomber sur cette histoire, tu parles de ton premier soirée, ton premier jour tu parlais beaucoup mieux Français que moi après un an ici. Il y a tout types de gens à Paris, c’est la jungle des immigrants!

Deja un comentario